Etat d’esprit

J’ai grande foi en l’éveil des consciences au travers de l’art et la relation à établir avec son être profond, autant par le détachement vis-à-vis de ce qui nous entrave que par la liberté d’exprimer pleinement nos aspirations et qui nous sommes vraiment. La sagesse n’est-elle pas d’éveiller son propre potentiel pour être d’abord au plus près de son être et le chemin qu’il souhaite emprunter ? C’est là le principe même de la vie ! Il ne s’agit donc que de vivre, mais de vivre vraiment… C’est, il me semble, en nous changeant nous-même que nous pouvons faire évoluer le monde vers plus d’harmonie.

Le clown en est une réponse. Par son mode d’expression totale et son imaginaire en action, il révèle toutes ces questions de manière simple, ludique et joyeuse, comme le ferait un enfant dans sa chambre qui parle à son doudou et donne vie à ses jeux, créateur de tout un monde qui exprime à sa façon ses désirs et ses besoins. Puisque la vie est une fête…

Non seulement la vision éveillée ou chamanique du monde autant que celle du clown convoque l’instant présent, le corps, le chant et la danse, l’intuition, le rituel, le lien à la nature et à l’univers, mais aussi elle ouvre sur une philosophie de vie qui ne s’attache pas à forcément comprendre les évènements mais bien plutôt à les sentir. Faire confiance et se laisser porter par les élans de notre corps, notre voix et notre imagination, eux qui connaissent le chemin de la guérison et des réponses dont nous avons besoin pour avancer.