Présentation

Stages de clown

P1140977
Crédit photo: Eric Bernardin, 2017

 

Le clown n’a pas seulement le pouvoir de faire rire mais celui aussi de toucher les cœurs, d’émouvoir. Gourmand poète, il goûte chaque particule de vie, chaque sensation, chaque émotion qui le traverse. Tout est pour lui matière à exprimer, qu’il s’agisse de la joie ou la peur, la tristesse ou la colère. De tout cela il en tire une force, trouvant à tout instant des prétextes de jeu avec le non-voulu et l’incident, sans distinction entre le bon ou le mauvais. Chaque événement, aussi infime soit-il, est une occasion pour lui de se laisse embarquer dans d’infinis tours de manège.

Son nez rouge a la particularité d’être un masque qui l’autorise à se séparer de ses masques sociaux. C’est pas moi c’est lui… Le clown peut à tout moment s’offrir le droit de devenir tour à tour un super-héros, un savant fou, un extraterrestre, un maître zen, un fildefériste…

 

Outils utilisés

Plusieurs outils seront mis à notre disposition  :

  • la boîte à outils clown d’Eric Blouet
  • la danse et l’expression corporelle
  • le chant et l’expression vocale
  • la relaxation, la méditation, la visualisation
  • l’écriture automatique

Objectifs

Mon intention repose sur une mise à disposition d’outils et d’espace pour se rassembler, s’engager, toucher ses frontières, se jouer des résistances, se proposer des jeux à partir des jugements, censures et autres saboteurs intérieurs qui nous rendent visite. Se réapproprierfinalement ce qu’on nommerait communément des défauts ou des parts d’ombres. S’allier, être avec et non plus contre. S’offrir des autorisations.

Dans ce sens, il s’agira de convoquer toutes les parts de soi, connues ou inconnues, et déployer ses ressources et son imaginaire, donner à son véhicule -son corps- plus d’amplitude, de densité et de légèreté. Tout un chacun a un joueur en lui, une créature, qu’il peut convoquer à tout instant.

Ces propositions amèneront le participant à explorer son rapport à lui-même et à l’autre, aux regards, à son propre corps, ses émotions, son imaginaire, ses envies, à l’espace, l’ici et maintenant. Son rapport aussi au ridicule, au bide, à l’impolitesse, à la bizarrerie, au décalageou à la pulsion, à l’animalité. Elles le conduiront à prendre ses libertés et s’affirmer, décider et agir, développer la conscience de soi et sa présence sur scène, composer avec son corps, sa voix, le langage, maintenir et renforcer une certaine écoute, une assurance et une confiance en sa créativité, son ressenti, son mode d’expression personnelle. Il s’agira pour chacun d’aller affirmersa propre bulle, son mythe personnel, pour ensuite être à même de rencontrer ceux des autres.

Cadre

Puisqu’il s’agit de libérer le participant de la comparaison ou de l’approbation, l’invitant à aborder l’espace avec la ferme intention de lever le voile, se dépouiller, découdre les concepts de bien-mal, bon-mauvais, beau-laid, toutes les explorations proposées sont sans enjeux ni recherche de résultat, sans notion de réussite ou d’échec. Motivé par l’envie et l’enthousiasme, le joueur est invité à veiller sur son plaisir, chercher la jubilation, toucher des endroits de respiration et d’étonnement.

Pour le clown, la rencontre est fondamentale, mais il sait aussi exister par lui-même. La première pierre à poser dans cette pratique pourrait ainsi relever d’un patient cheminement vers une véritable authenticité dans le jeu personnel.

Enfin, la mise à nu que suppose la pratique du clown nécessite un cadre qui le permette. La bienveillance, l’écoute, le respect, et la confidentialité sont des bases essentielles pour que le plaisir et la dérision trouvent leur place. La personne doit pouvoir être accueillie dans son entier (corps, esprit, émotions, imaginaire) et ses propres limites respectées. Certains outils de Communication Non-Violente sont une aide précieuse en ce sens.

Contenu

Chaque séance ou journée de stage est découpée selon plusieurs étapes aidant à l’investissement corporel, émotionnel et mental du joueur.

Temps d’ouverture :

Favorise le recentrage individuel et la cohésion du groupe. Un temps de relaxation peut être proposé.

Préparation physique et vocale :

Echauffement, souvent en musique, permettant au corps et à la voix de se dénouer et se rassembler. Notions d’anatomie. « Boums » issues de la pédagogie d’Eric Blouet.

Jeux et explorations :

Jeux variés mettant notamment l’accent sur l’occupation de l’espace, le rythme, la cohésion, le lâcher prise ou l’expression. Musculation du joueur. Explorations corporelles et sensorielles, seul ou à plusieurs. Utilisation de la « boîte à outils » inspirée elle aussi d’Eric Blouet, permettant au joueur de se lancer des défis et ouvrant toute une palette de propositions permettant à chacun de tester différents moyens d’expression.

Passages plateaux :

Improvisations de solo, duo, trio. Peuvent être basées sur une proposition de jeu simple ou un scénario sur lequel s’appuyer.

Temps de clôture :

Atterrissage et tour de parole.

Public concerné

Ouverts à tous sans prérequis, débutants ou confirmés, à partir de 18 ans.