Le klǔn

KLǔN

Ou l’Art de Jouer avec le Cœur

Inspiration Clown / Cosma / Marseille 2020 / Photographe : Morgana Sittona
Inspiration Clown / Cosma / Marseille 2020 / Photographe : Morgana Sittona

Définition :  

Le klǔn est un état d’être au monde. Pur et direct, inspiré et authentique, libéré des barrières sociales ou egotiques. Le jeu, l’expression spontanée du corps, de la voix, des émotions, des sensations et de l’imaginaire permettent son déploiement. Toute personne qui désire klǔner est invitée à jouer en conscience avec toutes ses facettes et se laisser traverser par plus grand que son simple être social. Cet état invite à voir et habiter le monde dit « ordinaire » depuis une fréquence « non-ordinaire » (ou extra-ordinaire). Nombre de pratiques artistiques ou spirituelles dépendent du klǔn.

Fortement inspirée par le Clown Sacré, l’Heyoka, l’Artiste Panique (terme « Panique » issu du dieu Pan) et les Maîtres du Désordre, j’ai grande foi en l’éveil des consciences au travers de l’art, un art libéré des carcans institutionnels. La nécessité de remettre au premier plan l’art d’être libre de se déployer et exprimer pleinement ses aspirations et ses contradictions. Par cela, éveiller son propre potentiel et se tenir au plus près de son cœur afin de suivre le chemin qu’il souhaite emprunter. C’est là le principe même de la vie ! Il ne s’agit donc que de vivre, mais de vivre vraiment

La vision animée et éveillée du monde comme celle que propose l’état d’être klǔn convoque l’instant présent, les élans intuitifs du corps, de la voix, des émotions et sensations. Son attitude authentique, originale et spontanée met en lumière la relation que l’on entretient à nous-même, à l’autre, à l’univers dans son ensemble, dans tout ce que cela comporte de risque.

L’être purement et totalement libéré des conventions ouvre sur une philosophie de vie qui ne s’attache pas à forcément comprendre les évènements mais bien plutôt à les sentirAnimer en soi une insouciance et une confiance originelle pour se laisser suivre les chemins créatifs du jeu, les libérations et guérisons que nous propose aussi notre être intime et profond.

Par son mode d’expression totale et son imaginaire en action, le joueur/la joueuse klǔn révèle et nourrit toutes ces questions de manière ludiquesimple et sincère, comme le ferait un enfant dans sa chambre qui parle à ses jouets et donne vie aux objets, créateur de tout un monde qui exprime à sa façon ses désirs et ses besoins. Puisque la vie est une fête…

Il en va d’ailleurs, il me semble, de notre responsabilité individuelle que de suivre en conscience la voie du changement et opter pour une existence plus juste et harmonieuse, participant ainsi à la profonde transition que nous traversons collectivement.